voyage à l’abbaye du Thoronet et au Domaine du Rayol

n s’est rendu dans le var pour visiter la célèbre abbaye du Thoronet et les Jardins du Domaine du Rayol de Gilles Clément.

 

Construite en 1230, l’abbaye du Thoronet exprime l’essence même de l’art cirstercien fait de dénuement extrême, de pureté des lignes, de simplicité des volumes essentiellement dictés par l’organisation de la vie communautaire. A ce titre, elle a inspiré des générations d’architectes, comme en témoigne Fernand Pouillon dans son roman Les Pierres sauvages.

 

Le Domaine du Rayol, réalisé par Gilles Clément propose un voyage à travers des paysages s’inspirant des régions du monde de climat méditerranéen : bassin méditerranéen, Canaries, Californie, Australie, Afrique du Sud, Chili.Le Domaine du Rayol veut être un lieu de référence pour la gestion des jardins et des paysages méditerranéens. Des choix de gestion chers à Gilles Clément y sont donc clairement affirmés et permettent d’évoquer quelques thèmes-clés : mouvement, brassage, évolution des espèces et des paysages, transition et transformation des végétaux (le monde vivant), de la matière (la terre) et de l’esprit.

 

« Le Jardin Planétaire est une manière de considérer l’écologie en intégrant l’homme – le jardinier – dans le moindre de ses espaces. La philosophie qui le dirige emprunte directement au Jardin en Mouvement : « Faire le plus possible avec, le moins possible contre ».
La finalité du Jardin Planétaire consiste à chercher comment exploiter la diversité sans la détruire. Comment continuer à faire fonctionner la « machine » planète, faire vivre le jardin, donc le jardinier ».
Gilles Clément

 

Abbaye du Thoronet

Domaine du Rayol

thoronet