un lien indéfectible

de coeur à l'ouvrage

Comme en architecture,

 

Les créations qui nous touchent ont un point commun :

une force de présence.

 

Qu’elles aient été dessinées par un artiste reconnu

ou fabriquées par un « artisan inconnu »,

 

ce qui est remarquable n’est ni une belle forme, ni un talent,

mais la rencontre d’une intention et d’une matière.

 

Dans chaque ouvrage, la matière est capable de porter en elle

la mémoire, le travail de ceux qui l’ont pensée et mise en œuvre.

 

« Dessiné d’après désir », Ce n’est pas le créateur qui se met en avant,

mais l’objet qui lui est indéfectiblement lié, chargé en lui-même,

 

 

de cœur à l’ouvrage.

 

 

« Mais la beauté ou la trivialité d’un matériau n’ont guère d’intérêt en soi. La chose qui importe, c’est ce qu’on en fait. »

Pierre SOULAGES. Ecrits et propos, textes recueillis par Jean-Michel Le Lannou. Paris, Editions Hermann, 2009

Bronze I, 116x86cm, Pierre Soulages, 1975 © png 2014