installation temporaire
le paradis en morceaux, pavillon itinérant, 2013 - 2015
zinc, feutre
tôle déployée, pliée, rivetée, boulonnée
commande directe
privée, 0,1 M€, 100 m²

collaboration avec l’artiste Sylvie Abélanet

Le graveur
devenu imprimeur ou passé par,
ne donne souvent qu’une part de son oeuvre,
imprimée.

Le papier
mouillé, mis sous presse, encré, séché,
ne révèle pourtant que partiellement son travail :
graver.

La taille
directe ou indirecte, grattée, poncée, percée, acidée,
sont autant d’altérations raisonnées du métal,
son oeuvre.

le paradis en morceaux
livre cette oeuvre cachée, l’oeuvre gravée face à l’oeuvre imprimée.
Le papier pressé par le feutre sur la plaque de métal,
une rencontre.

L’installation
qui l’accompagne souhaite en être le témoin,
la rencontre des mêmes plaques de métal et de feutre,
une transcription.

L’assemblage
de plaques pliées, perforées, rivetées, boulonnées
temporairement attachées et mises en tension dresse
une structure.

Le passage
d’une matière sonore, vibrante, à une matière apaisante, accueillante,
livre l’espace d’un instant, le temps d’un espace,
un morceau de paradis.
sylvie abélanet graveur paradis en morceaux atelierpng